Vous êtes ici : Accueil > OUVERTURE INTERNATIONALE > ERASMUS + > Projet ERASMUS + ECM 2016-2017
Publié : 7 octobre 2016

Projet ERASMUS + ECM 2016-2017

L’Europe C’est Moi

CONSORTIUM : Lycée Porte Océane, Lycée Françoise de Grâce,Lycée Claude de Monet et Lycée Schuman.


Nous inscrivons notre projet dans un consortium car nous avons cette volonté de mobiliser nos établissements, de créer une synergie, de travailler ensemble, d’échanger nos pratiques pour créer une réelle plus-value pour nos élèves et ne pas juste circonscrire ce projet à une mobilité sortante.

Les élèves du lycée professionnel sont à priori les plus éloignés de la mobilité, les moins concernés pour des raisons psychologiques, culturelles, économiques, etc.

Notre projet les concerne et se décline en 4 mobilités :

  • Mobilité sortante : il s’agit de la mise en place d’une mobilité stage pour valoriser la formation de 12 élèves âgés de 17 à 19 ans bien souvent issus de milieu social défavorisé. Cette mobilité durera trois semaines. La première année, l’Angleterre est ciblée pour sécuriser au maximum le séjour dans la mesure où l’un des membres du consortium a déjà travaillé avec le partenaire. La deuxième année, une mobilité vers la Bulgarie, voire d’autres destinations est envisagée. Cette immersion permettra aux élèves d’appréhender de nouvelles pratiques professionnelles qui seront évaluées, une ouverture culturelle et une nette amélioration de leur niveau en anglais en développant une aisance significative à l’oral.
  • Mobilité entrante : nous allons accueillir un groupe d’élèves et d’enseignants bulgares. Le partenariat avec la Bulgarie permettra une confrontation à l’autre. Le but est dans un premier temps d’accueillir leurs élèves. Nous faciliterons leur installation et le suivi en étant réfèrent local et nous superviserons le bon déroulement de l’organisation des stages. L’idée est de développer le partenariat pour mettre en œuvre des programmes d’échanges d’élèves et développer des stages en entreprise réciproques.
  • Mobilité virtuelle : nous souhaitons que nos élèves lisent ou écrivent de manière authentique, qu’ils communiquent « pour de vrai » avec à la fois les autres élèves du consortium et les élèves étrangers. Cela donnera du sens à l’écriture et pour être compris, ils devront respecter une norme.
  • Mobilité pédagogique : les personnels du consortium échangeront sur leurs pratiques professionnelles respectives avec les partenaires étrangers et pourront ainsi s’enrichir mutuellement. Il y aura une exploitation, une diffusion et une mise en place éventuelle de pratiques innovantes.

Nos différentes activités liées à ces mobilités ne s’adresseront pas qu’aux élèves sélectionnés mais à tous les publics des établissements du consortium. Cela permettra de pratiquer les langues vivantes au-delà du simple cadre des cours.
Ces activités traverseront des enseignements interdisciplinaires, ce qui permettre de ne pas réduire la langue vivante à un simple outil.

Nos établissements sont également mobilisés pour faire vivre l’international par l’utilisation des médias, des échanges entre pairs, des temps forts du calendrier européen... Ceci dans le but d’impacter au delà de la communauté éducative.

En conclusion, ce projet a un intérêt à la fois professionnel mais aussi personnel à travers la connaissance et l’adaptation a une autre culture. Il s’intégrera dans une formation tout au long de la vie de nos personnels. Il développera l’autonomie et l’intérêt pour l’international. Pour nos élève, le projet facilitera aussi la poursuite d’études par le développement de l’ambition scolaire et permettra d’accroître leur employabilité, de mieux les insérer dans le monde du travail de plus en plus internationalisé.